Le Fox Toolkit


précédentsommairesuivant

IV. Quelques contrôles

Nous avons déjà vu l'utilisation du label et du bouton, voyons maintenant d'autres contrôles. Le C++ autorise la surcharge des constructeurs / méthodes, c'est pourquoi il existe plusieurs moyens de créer les contrôles suivants.

IV-A. La checkbox

Image non disponible

La checkbox permet de cocher ou décocher des options

 
Sélectionnez
 FXCheckButton *chk = new FXCheckButton(this, "Checkbox", this, ID_CLIC);

Le premier argument du constructeur est un pointeur sur l'objet contenant la checkbox. Le second correspond au texte à afficher, le troisième est un pointeur sur l'objet auquel les messages doivent être envoyés et le dernier argument correspond au type des messages à envoyer.
La méthode getCheck() renvoie l'état de la checkbox sous forme d'un booléen.

IV-B. Le textfield

Image non disponible

Le textfield permet de saisir du texte

 
Sélectionnez
 FXTextField *txt= new FXTextField(this, 5, this, ID_CLIC);

Le premier argument du constructeur est un pointeur sur l'objet contenant le textfield. Le second correspond à la largeur du textfield, le troisième est un pointeur sur l'objet auquel les messages doivent être envoyés et le dernier argument correspond au type des messages à envoyer.
La méthode getText() renvoie le contenu du textfield sous forme d'une chaîne de caractères .

IV-C. La liste déroulante

Image non disponible

La liste déroulante permet de sélectionner un élément dans une liste.

 
Sélectionnez
 FXListBox *lstb= new FXListBox (this, this, ID_CLIC, FRAME_SUNKEN|FRAME_THICK|LAYOUT_FILL_X);
 lstb->insertItem (0,"zero");
 lstb->insertItem (1,"un");
 lstb->insertItem (2,"deux");
 lstb->insertItem (3,"trois");
 lstb->insertItem (4,"quatre");
 lstb->insertItem (5,"cinq");

Le premier argument du constructeur est un pointeur sur l'objet contenant la liste déroulante. Le second est un pointeur sur l'objet auquel les messages doivent être envoyés. Le troisième est le type du message à envoyer et le dernier argument est une liste de drapeaux représentant le style de la liste.
La méthode insertItem permet d'ajouter des items dans la liste. Chaque item possède un indice et un intitulé.
La méthode getCurrentItem() renvoie l'indice de l'item sélectionné.

IV-D. Le Spin bouton

Image non disponible

Il permet de saisir des nombres.

 
Sélectionnez
 FXSpinner *spin= new FXSpinner(this, 3, this, ID_CLIC);
 spin->setRange(10,200);

Le premier argument du constructeur est un pointeur sur l'objet contenant le spin bouton. Le second correspond à la largeur du spin bouton, le troisième est un pointeur sur l'objet auquel les messages doivent être envoyés et le dernier argument correspond au type des messages à envoyer. Un des intérêts majeurs des spins boutons est de pouvoir définir des valeurs de saisie autorisées. Ceci se fait via la méthode setRange.
La méthode getValue() renvoie la valeur courante du spin bouton.

IV-E. La barre de progression

Image non disponible

Elle permet de représenter l'état d'avancement d'un traitement.

 
Sélectionnez
 FXProgressBar *p= new FXProgressBar (this, this, ID_CLIC,LAYOUT_FILL_X);
 p->showNumber ();
 p->setBarSize(10);
 p->setTotal (200);

Le premier argument du constructeur est un pointeur sur l'objet contenant la barre. Le second est un pointeur sur l'objet auquel les messages doivent être envoyés. Le troisième correspond au type des messages à envoyer. Le dernier argument est une liste de drapeaux pour définir le style de la barre de progression.
La méthode showNumber permet d'afficher le pourcentage d'avancement de la barre.


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2005 khayyam Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.